Le parent-torpille à l'école

Le parent-torpille© à l’école

 

Torpille 

Les quatre types de parents et leur style de communication avec l’école

Madame Zara tenait à savoir pourquoi sa fille, pourtant l’élève la plus forte de sa classe, n’avait pas reçu le Prix d’excellence en fin d’année. Les raisons, pourtant logiques et bien fondées évoquées par le directeur n’eurent aucun effet sur elle. Après avoir déclaré qu’aucun autre élève de la classe n’arrivait à la cheville de sa fille, c’est avec colère qu’elle lança que le processus de sélection était injuste en accusant les enseignants de favoritisme. Cette maman exigea que l’excellent travail de sa fille soit reconnu par l’école.

Dans les prochaines semaines, nous apprendrons à reconnaitre différents types de parents selon les quatre tempéraments d’Hyppocrate. Bien que nous ne correspondions pas uniquement à un type de personnalité, chacun d’entre nous a une tendance naturelle à réagir selon un style en particulier, et ce, de façon plus ou moins intense.

Allons à la rencontre du premier style de personnalité que j’ai nommé le parent-torpille. L’exemple de madame Zara illustre ce style poussé à l’extrême, mais rassurez-vous, les parents-torpilles n’agissent pas tous de façon aussi intense! Nous apprendrons à mieux le connaître et tenterons de comprendre son mode d’interaction avec l’enseignant.

QUI EST LE PARENT-TORPILLE?

Le parent-torpille est de nature extravertie et carbure au défi. Il est motivé par le résultat qu’il aime atteindre rapidement et efficacement.  Selon une étude menée par Personality Insights*, 10% de la population nord-américaine correspond à ce type de personnalité (type « D »).

1. CE QU’IL VEUT

Des résultats et... surtout que ça se passe vite! : Les choses ne se passent jamais assez rapidement pour le parent-torpille. Il demande à l’enseignant qui communique avec lui d’être bien préparé, de ne pas laisser trainer les situations et de passer rapidement à l’action.

2. IL A TENDANCE À

Être soucieux de la performance : Ce parent est fier d’avoir choisi une école qui offre un programme académique compétitif. Il est le meilleur allié de l’école quand il constate qu’elle innove et apporte une attention particulière à la qualité des programmes et des services offerts. Il analyse avec attention le palmarès des écoles privées. L’objectif étant que son enfant accède aux meilleures universités, il est exigeant et lui demande d’excellents résultats scolaires.

Être difficile à satisfaire : Il peut se plaindre s’il sent que l’enseignant manque de rigueur, de discipline ou qu’il n’est pas suffisamment exigeant envers ses élèves. Il s’attend à ce que l’enseignant soit strict, car c’est par l’effort et un plan bien précis que les élèves atteindront l’objectif d’excellence. Il peut lui être difficile d’accepter que son enfant puisse éprouver des difficultés d’apprentissage.

Être assidu : Le parent-torpille lit les bulletins et les commentaires très attentivement. Au moindre écart, il peut s’inquiéter de la performance de son enfant... ou de l’école. S’il fait du bénévolat à l’école, il mènera le projet à terme et rapidement, même s’il a dû « casser des oeufs » en cours de route... C’est un parent travaillant, d’une efficacité redoutable.

Être sûr de lui-même et confiant : Le parent-torpille projette une image de confiance. Il affirme, confirme et a tendance à ne pas trop consulter les autres pendant le processus de prise de décision. Il fonce, s’exprime de manière directe et peut interrompre la conversation. Avec son ton de voix ferme et décisif, il peut parfois être intimidant, sans le vouloir.

3. IL AIME

L’action et les défis : Il adore gagner! L’enseignant qui motive ses troupes à travers la compétition gagnera toute son admiration. Le parent-torpille veut que son enfant soit stimulé et encouragé à se dépasser. Il apprécie les débats, les concours et les prix.

4. IL N’AIME PAS

L’indécision : Il vaut mieux ne pas tergiverser avec un parent-torpille. S’il a affaire à une personne qui hésite ou qui ne prend pas de décision, cela l’exaspère au plus haut point. Bien qu’il soit souvent essentiel pour une école de prendre le temps nécessaire pour consulter et mener une recherche approfondie avant de se lancer dans un projet, le parent-torpille peut interpréter cette démarche comme étant de l’indécision et de la faiblesse.

La paresse : Il peut être irritant et inquiétant pour le parent-torpille de voir une correction de test bâclée ou des fautes d’orthographe dans un message provenant de l’enseignant. Tourner les coins ronds et faire preuve de paresse sont pour lui, de graves défauts.

5. SES FORCES ET SES FAIBLESSES

Lorsque le tempérament est contrôlé, le parent-torpille est le meilleur allié d’un enseignant et de la direction d’une école. Il est amical, compatissant, volubile, extraverti, enthousiaste et de compagnie agréable! Les forces poussées à l’extrême peuvent par contre, devenir des faiblesses. S’il est hors contrôle, il doit faire attention de ne pas devenir manipulateur, émotif, impulsif et avoir recours à la médisance. Il serait alors perçu aux yeux de l’enseignant comme un parent difficile à gérer.

6. LE PARENT-TORPILLE ET L’ENSEIGNANT

Les résultats d’abord : L’enseignant aura toute son attention s’illuiparle d’abord des objectifs et ensuite de la façon de les atteindre. Afin d’améliorer la communication avec ce dernier, le parent-torpille doit tenter de ralentir le rythme et prendre le temps de discuter du processus.

Efficacité : Il est impatient de nature. Il perd son attention si l’enseignant raconte de longues histoires pour illustrer un exemple. Il apprécie une  présentation claire, précise, efficace, alignée avec l’objectif et surtout qui ne s’éternise pas dans le temps. Si l’enseignant s’adresse à lui d’un ton ferme et déterminé, il l’écoutera. Afin d’améliorer la communication avec l’enseignant, le parent-torpille doit prendre conscience que le ton de sa voix et son langage non-verbal peuvent intimider son interlocuteur et ainsi briser le lien de confiance mutuelle. Il a avantage à ralentir la cadence et à faire preuve de plus de douceur et d’empathie.

Utilisation du temps : Le parent-torpille déteste attendre. L’attente souvent interminable lors des rencontres parents-professeur l’indispose et le met dans un état d’esprit négatif dès le début de la rencontre. Il répond mieux à une rencontre individuelle. Afin d’améliorer la communication avec l’enseignant, le parent-torpille doit apprendre à être patient et sensible au contexte particulier dans lequel se retrouvent les enseignants.

Implication à l’école : Le parent-torpille qui a une mission et un but précis devient un allié de taille et un véritable partenaire avec l’école de son enfant. C’est lorsque son énergie, sa force et sa volonté sont canalisées de façon positive que tous ses talents sont mis en lumière. L’école a besoin du parent-torpille pour lui rappeler de garder le cap et d’avancer dans la bonne direction!

Sylvie Bastien-Doss, experte-conseil en communication parents-école

Tous droits réservés ©

 

Cliquer ici pour recevoir l’infolettre de Sylvie

 

Formations pour vos parents

Ressemblez-vous davantage à un parent-torpille©, un parent-feu d'artifice©, un parent "Peace & Love"© ou à un parent-ZOOM©? Développez une meilleure relation avec l'école selon votre style de personnalité!

Contactez Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

*Le profil de personnalité abordé dans ce texte est tiré du modèle DISC développé par Personality Insights. Sylvie Bastien-Doss est formatrice accréditée par le Personality Insights Institute.

 

Copyright © SylvieBastien-Doss. Tous droits réservés.