Comment éviter les mauvaises surprises

La relation parents-école

Comment éviter les mauvaises surprises? 

Le dernier relevé de notes du mois de mars de Marco indiquait pourtant que tout se passait bien à l’école... Sa mère avait constaté une certaine baisse en mathématiques, mais étant donné que l’enseignante ne lui avait rien signalé de particulier, elle a présumé que la situation n’était pas grave. Quelle ne fut pas sa surprise d’apprendre à la fin de l’année que Marco éprouvait de sérieuses difficultés en mathématiques! 

003554289 Little boy closes ears on a white background

C’est une mère furieuse qui se présenta à l’école à l’aube des vacances d’été pour exprimer sa frustration à cette enseignante qui selon elle, aurait dû sonner l’alarme plus tôt. En effet, l’année scolaire étant terminée, il était maintenant trop tard pour faire quelque chose afin de remédier à la situation. De son côté, l’enseignante se défendit en répondant que le relevé du mois de mars indiquait pourtant clairement les difficultés en mathématiques de Marco. D’après elle, il suffisait à ce parent de lire attentivement les notes pour comprendre l’urgence de la situation...

Tout un gâchis, me direz-vous! Vous avez raison. C’est pourtant le genre de malentendu qui arrive trop souvent dans nos écoles. Qui paiera le prix de cette situation? C’est Marco bien sûr puisqu’il n’aura pas reçu le soutien nécessaire quand il en avait besoin.

Comment éviter de vivre cela? Voici quelques conseils que vous pourriez suivre dès maintenant :

1. Lisez attentivement les relevés de notes

Prenez le temps d’analyser les résultats et de bien saisir les nuances à travers les commentaires des enseignants. Si vous voyez des notes plutôt faibles, sous la moyenne du groupe, ou plus basses qu’à l’habitude, je vous encourage à en chercher la cause en parlant à l’enseignant.  Il se peut que ce ne soit rien d’alarmant, mais il est aussi possible que votre enfant ait besoin d’un petit coup de pouce supplémentaire dans un domaine en particulier.

2. Prenez les explications de votre enfant avec un grain de sel

Votre enfant vous rassure en affirmant que tout le monde dans la classe a eu des mauvaises notes à cause du professeur qui a noté les tests plus sévèrement qu’à l’habitude? C’est la façon dont il perçoit peut-être les choses, mais je vous encourage à contacter tout de même l’enseignant pour avoir sa version des faits. Les enfants pourraient parfois tenter de minimiser certaines choses auprès de leurs parents par peur de se faire réprimander...

3. Ne présumez de rien

C’est une erreur de présumer que l’école va vous appeler s’il y a un problème. Dites-vous que ce n’est pas parce qu’on ne vous contacte pas que tout va nécessairement comme sur des roulettes. Certains enseignants préfèrent aviser les parents dès qu’ils voient une difficulté tandis que d’autres prétendent que la communication à travers le bulletin est bien suffisante pour informer les parents. D’après mon expérience, les professionnels qui prennent le temps de parler aux parents pour signaler un problème sont ceux qui ont les meilleures relations avec les parents de leurs élèves. Ils réussissent à établir avec eux ce lien de confiance si précieux dans la relation parent-prof.

4. N’attendez pas un signal d’alarme de la part de l’enseignant

Soyez attentifs aux signes. Votre enfant a reçu plusieurs avis de mauvais comportement et vous n’avez pas reçu d’appels de l’école? Un court message écrit n’est pas suffisant. N’attendez pas qu’on vous appelle et agissez rapidement. Vous devez savoir ce qui se passe à l’école et c’est l’enseignant qui pourra vous éclairer. Si vous attendez plusieurs semaines avant de contacter l’école, vous avez déjà perdu trop de temps. Votre enfant a besoin qu’on lui apporte toute l’aide nécessaire dès que possible. C’est la même chose pour une baisse de motivation ou de résultats. N’attendez pas. Soyez proactif et demandez à parler avec l’enseignant dès que possible.

5. Informez-vous régulièrement auprès de l’enseignant

Vous recevez de l’information pertinente à travers le bulletin scolaire de votre enfant, mais rappelez-vous que ce moyen de communication a ses limites et qu’il ne raconte pas toute l’histoire. C’est la raison pour laquelle je vous encourage à parler à l’enseignant de façon régulière pendant l’année. Vous serez ainsi assuré d’avoir toute l’information qui vous permettra d’apporter rapidement l’aide et le soutien nécessaire à votre enfant s’il en a besoin. Dans certaines écoles on dit parfois aux parents des élèves qui n’éprouvent pas de difficulté qu’une rencontre n’est pas nécessaire. Je crois bien au contraire qu’une rencontre ou une conversation est toujours utile, et ce, même quand tout se passe bien!


Ce printemps, je vous encourage à contacter l’enseignant, question de savoir comment se passent les choses et de voir ensemble ce qui pourrait être fait à titre préventif afin que votre enfant termine l’année scolaire en beauté. 


 

Sylvie Bastien-Doss, experte-conseil en communication parents-école

Tous droits réservés©

 

Cliquez ici pour recevoir l'infolettre de Sylvie!

 

Rencontrez Sylvie Bastien-Doss au Congrès de la Fédération des comités de parents le 31 mai 2014 prochain : "La relation parents-prof : des trucs pour que ça clique!"

 

 

 

Copyright © SylvieBastien-Doss. Tous droits réservés.